Décès de Jean-Paul Sénéchal

Un ami, un militant, un historien vient de mourir. Jean-Paul Sénéchal. Au titre de l’Association Maitron Bretagne, dont il était membre, saluons son parcours  https://maitron.fr/spip.php?article214673

Embauché comme balayeur à l’hôpital Laënnec de Quimper, il venait de prendre sa retraite en tant que cadre hospitalier. Jean-Paul faisait partie ds les années 1980 des militants très actifs de la LCR à Quimper. Figure syndicale, il avait quitté la CGT en juin 1999, pour fonder et animer la section Sud Santé. Secrétaire général du syndicat régional, il était très actif au sein de Solidaires 29.

Jean-Paul s’était initié à l’histoire aux côtés de Jacques Kergoat https://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article76336. En 1987, il avait fait paraître aux éd. Skol Vreizh « Images du Front Populaire Finistère 1934 – 1938 », livre dédié à Pierre Guéguin et Marc Bourhis, tous les deux fusillés par les Nazis le 22 octobre 1941 à Châteaubriant.

Militant de la IVe Internationale, il avait poursuivi sa formation d’historien, tout en travaillant et en militant, soutenant sa thèse «  Finistère du Front Populaire 1934 – 1938. Lutte pour l’hégémonie et logique de blocs. » (dir. Christian Bougeard), récemment publiée aux PUR. http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4606

Féru d’informatique, il se singularisait par sa capacité à cartographier finement les enjeux de l’histoire sociale bretonne. https://finister20.hypotheses.org/

Plus récemment, j’avais appris à le connaître, à l’apprécier, à échanger intellectuellement, notamment par ses contributions aux volumes sur 1936 et 1958 auxquels Jean-Paul avait contribué. Malheureusement, la maladie avait interrompu sa contribution novatrice pour le DBMOMS quant au corpus des ouvriers agricoles. Tu avais accumulé tant de données, dépouillé tant de sources. Comme le chantait I AM, la vie est belle, le destin s’en écarte, personne ne joue avec les mêmes cartes…

Emporté par un cancer des poumons il y a deux jours, Jean-Paul Sénéchal n’a jamais arrêté son combat militant, en luttant et en pensant, comme en témoigne cette dernière colère contre les politiques libérales qui détruisent l’hôpital public. https://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/le-cri-de-colere-d-un-patient-apres-sa-nuit-aux-urgences-de-quimper-14-01-2020-12478564.php

Via le Maitron, j’ai pu lire l’hommage que tes camarades t’ont écrit. Merci à eux.

Jean-Paul, ds un de tes derniers mels, tu m’écrivais : J’ai la chance d’avoir une vue plongeante sur la baie de Douarnenez et le Menez-Hom comme horizon… Kenavo !

François Prigent, secrétaire de l’AMB


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.