#1J1NoticeMaitronBZH, épisodes 76-80 : Allô Dr ?

Le Maitron devrait être remboursé par la Sécurité sociale (et ce, même si l’accès aux notices est gratuit). Ds le DBMOMS, il y a nombre de docteurs. Et non, on ne parle pas de titulaires de thèse en histoire, ms bien de médecins engagés. C’est l’objet des 5 prochaines notices : « Allô Dr ? »

#Episode 76 (18 janvier 2020) : Edmond DUCHEMIN

Le Mexique, Paris, Dinan, Bréhat, Maël-Carhaix. On circule à travers divers espaces quand on lit la notice du Dr Edmond Duchemin (1867-1913), dit « Michel Petit », dans le dictionnaire des arnarchistes (notice rédigée par Jean Maitron et révisée par Julien Lucchini).

http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article156037

C’est une des plumes les plus fécondes des Temps nouveaux, s’occupant notamment s’occuper d’une rubrique hebdomadaire d’hygiène « à l’usage des travailleurs ». Intellectuel en contact avec des pédagogues libertaires comme Francisco Ferrer, il préconisait en matière d’éducation la « décentralisation des écoles, suppression des agglomérations d’écoliers, fondation d’écoles de villages […], coopératives d’instruction avec personnel volontaire et ambulant ».

Demain, Trestel. https://trevou-treguignec.bzh/plage-de-trestel-decroche-1ere-place-top-5-meilleures-plages-de-bretagne/

On ira respirer l’air inspirant de la Bretagne

#1J1NoticeMaitronBZH

#Episode 77 (19 janvier 2020) : Frédéric CHOFFE

Lui-même fils de médecin, Frédéric Choffé, (1903-1998) auteur d’une thèse remarquée sur la tuberculose, débute sa carrière comme médecin de campagne dans le Lot-et-Garonne (à Houeillès), où il occupe des responsabilités militantes de premier plan au sein de la SFIO.

Nommé en 1933 au sanatorium de Trestel, il se révèle rapidement un dirigeant fédéral majeur de la SFIO des Côtes-du-Nord : CM de Trévou en 1935, président de la 1ère union départementale des élus socialistes (juin 1936), candidat aux législatives en 1936 à St Brieuc, secrétaire-fédéral adjoint et trésorier fédéral, fondateur de la section de La Roche-Derrien.

Entre 1938 et 1944, il exerce ds une autre institution médicale célèbre, à Capbreton, dans les Landes. Très proche de Jean Paulhan (son beau-père, information qui ne figure pas ds sa notice Maitron), ses activités de résistance le conduisent à rejoindre Lyon puis Paris où il détient un poste clé dans la nouvelle Sécurité Sociale (sous-directeur de l’action sanitaire et sociale 1947-1959). Secrétaire de la section SFIO du Ve arrondissement de Paris, il est chef de cabinet-adjoint d’Albert Gazier ministre SFIO des Affaires Sociales dans le gouvernement Mollet (février 1956-juin 1957).

Demain, on ira au Huelgoat

#1J1NoticeMaitronBZH

#Episode 78 (20 janvier 2020) : Fernand JACQ

Fernand Jacq, né en 1908, appartient au groupe des militants du camp de Châteaubriant fusillés le 15 décembre 1941. Conseiller municipal PCF du Huelgoat en 1935, il est candidat aux cantonales en 1937 caractérisées notamment par le glissement du radicalisme au socialisme (victoire de Pierre Blanchard (http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article24225), nouveau conseiller général SFIO) dans ces cantons ancrés à gauche. Le signe d’un effacement du clivage Bleus/Blancs, centré sur la question du régime politique, au profit d’un affrontement Rouges/Blancs dans un contexte marqué par l’irruption de la question sociale comme enjeu politique premier.

« Médecin des pauvres », Fernand Jacq contribue à l’incorporation de l’hygiénisme à la culture politique du communisme municipal, dominante dans ces contre-sociétés du Centre-Bretagne dès les années 1920.

Militant du PC clandestin, initiateur des structures résistantes communistes (FTP-FN), il est interné au camp de Châteaubriant, où il ouvre des cours de breton et monte un groupe de chant choral.

http://maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr/spip.php?article76398http://maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr/spip.php?article76398

Une trajectoire qui laisse une empreinte et une mémoire politique dans un espace où s’impose après 1945, un Alphonse Penven http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article148718, baron rouge, député-conseiller général-maire, issu des filières résistantes et syndicales (agricoles).

Demain, direction le centre Eugène Marquis

#1J1NoticeMaitronBZH

#Episode 79 (21 janvier 2020) : Julien GUELFI

Directeur du centre Eugène Marquis entre 1956 et 1978 http://www.centre-eugene-marquis.fr/le-centre-eugene-marquis/notre-histoire-ancree-en-bretagne/, Julien Guelfi (1913-2001) est un intellectuel particulièrement cultivé : normalien (Ulm), agrégé de lettres classiques, licencié en droit et en anglais, certifié ès sciences mathématiques et physiques, docteur en médecine pour finalement se fixer en tant que professeur de faculté en physique médicale. Un des leaders de la CIR à Rennes, appartenant au premier cercle des proches de François Mitterrand, il entretient des relations étroites avec Alain Savary, Pierre Mendès France ou Georges Gorse, autant d’amis personnels… Julien Guelfi est très actif, au titre de composante CIR puis des nouvelles instances du PS, dans la relance et la refondation des réseaux socialistes rennais entre 1969 et 1972, se présentant par exemple aux sénatoriales en 1971 (11.86 %). Auteur de plusieurs livres, Julien Guelfi fournit, en 1987 chez L’Harmattan, une réflexion étayée sur l’euthanasie (prenant position contre). Signalons le fonds de photos (février 1981) d’une réception donnée par le Pr Guelfi sur http://www.collections.musee-bretagne.fr/

Demain, on ira dans le Morbihan pour essayer d’en savoir plus sur le premier conseiller général élu, rattaché au mouvement ouvrier.

#1J1NoticeMaitronBZH

#Episode 80 (22 janvier 2020) : Mathurin LEISSEN

Un épisode 80 un peu spécial. Sous forme d’enquête, ou comment les hasards de la recherche diffèrent des recherches au hasard…

La suite, pr savoir qui était Mathurin Leissen, c’est à lire ici http://amb.hypotheses.org

#1J1NoticeMaitronBZH


François Prigent

Agrégé et docteur en histoire contemporaine. Chargé de cours Université Rennes 2, IEP de Rennes, ENSCR. Team Chatô. Secrétaire de l'AMB. "Les réseaux socialistes en Bretagne des années 1930 aux années 1980", thèse, Université Rennes 2, 2011.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search